Les TICs au service des élèves du quartier

 11

Crédit photo: Je Passe Partout

 

L’organisme Je Passe Partout utilise depuis plus de 10 ans les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans ses interventions auprès des élèves en grande difficulté du quartier. Depuis 2014, les tablettes numériques sont utilisées par l’organisme afin de favoriser l’apprentissage des leçons et de développer les compétences en lecture.

Anne Goyette, superviseure des activités TICs à Je Passe Partout, se dit «vendue» aux technologies, surtout parce qu’elle a pu observer son apport positif auprès des élèves fréquentant l’organisme. Voici donc un bref aperçu de sa vision des TICs comme outils d’apprentissage.

 

Les avantages des TICs en éducation

Pour un élève en difficulté, l’utilisation d’une tablette numérique pour faire ses leçons lui permet souvent d’aller chercher la motivation d’apprendre, qu’il a souvent du mal à trouver avec l’utilisation d’outils traditionnels. Les enfants aiment utiliser la technologie et l’utilisation d’applications de calculs ou de lecture favorisera sa persévérance scolaire en gardant sont intérêt pendant plus longtemps. Ces outils technologiques leur permettent aussi de canaliser leur énergie créative avec les applis de vidéos, de robotique et de programmation.

Selon Anne Goyette, l’utilisation de la technologie favorise aussi l’estime de soi des élèves en difficulté. Ils sont fiers qu’on leur confie une tablette et de pouvoir montrer à leurs parents ce qu’ils réussissent à accomplir avec cet outil. Les jeunes adorent aussi les exercices et projets de programmation permis par l’utilisation des TICs. Ils deviennent actifs dans leur apprentissage et font appel à leur logique. Les activités de programmation sont aussi une belle occasion pour les élèves de travailler en équipe et de développer leur sens de la coopération.

 

Faut-il faire preuve de prudence?

Les inconvénients qui viennent avec l’utilisation des TICs résultent souvent d’un manque de supervision. Les jeunes peuvent dans le temps de le dire passer d’un exercice de vocabulaire à une chaîne de vidéos en ligne, à un jeu vidéo. Il faut donc encadrer les jeunes lorsqu’ils utilisent la tablette pour faire leurs leçons. Chez Je Passe Partout, la tablette numérique est présentée aux élèves comme un outil et non comme une récompense.

Si plusieurs études ont montré que la sur-utilisation de la tablette peut créer une dépendance chez les enfants et favoriser l’obésité, il est difficile d’évaluer le temps maximum qu’un enfant devrait passer devant les écrans. Selon Anne Goyette, il est surtout important d’être un modèle pour les enfants et de favoriser son utilisation de manière interactive. C’est pourquoi Je Passe partout offre des formations aux parents pour qu’ils puissent mieux encadrer leurs enfants lors de leur navigation sur internet et être au fait des applications éducatives utiles pour leur apprentissage.

 

Vous aimeriez en apprendre plus sur Je Passe Partout et ses services? Visitez leur site web : https://jepassepartout.org/ !

Nous joindre
La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve
1691, boul Pie IX, local 406
Montréal, Qc
Tél : 514 523-5395 p.205/206
www.ltqhm.org

Crédit photo : Mélanie Dusseault photographe / LTQHM