Des parents engagés dans HM : Un beau travail sur les liens école-famille-communauté

Bannière FB Soirée réseautage

 

Le 25 mai dernier avait lieu la Soirée réseautage du Comité de parents de 200 portes HM à l’école primaire Maisonneuve. Ce sont 52 parents, élèves, intervenants d’organismes familles et directions d’écoles qui se sont rassembléEs dans la grande salle pour échanger sur les liens école-famille-communauté.

Afin de susciter les discussions en deuxième partie de rencontre, des panélistes avaient été invitéEs à se lancer sur le sujet avec des exemples de collaboration. Jonathan Alarie pour l’École alternative, Émilie Rossignol pour La Fondation de l’école NDA (accompagnée d’Olivier Roy, directeur de l’école NDA), Julie Verdy pour Option Chomedey et Caroline Douret pour la Maison des enfants de l’île de Montréal se sont prononcéEs sur l’importance de l’implication des parents et des organismes dans les écoles, ainsi que de l’ouverture de cette dernière sur sa communauté. Grâce à leur propre expérience, les panélistes ont aussi pu présenter les défis qu’imposent ce genre de collaboration.

Les participantEs se sont ensuite diviséEs en tablées pour échanger à partir de trois thèmes: Quelle place pour les parents à l’école? Quelle place pour l’école dans la communauté? Quelle place pour la communauté dans l’école? Après plus d’une heure de discussion, plusieurs éléments communs sont ressortis des différentes tables. La plupart des parents ont soulevé que les opportunités d’implication à l’école n’étaient pas assez connues des parents et que l’école n’était pas assez accessible et ouverte à la communauté. Ils et elles aimeraient que les écoles organisent des événements plus informels, afin de rejoindre les parents qui sont moins intéresséEs ou disponibles pour les instances d’implication plus formelles, comme le Conseil d’établissement.
Les problèmes liés à la communication ont rapidement été nommés aux différentes tables. Les parents auraient notamment du mal à identifier vers quelle ressource se tourner lorsque l’enfant a des problèmes : la direction, la secrétaire ou l’enseignantE? Si les participantEs soulèvent qu’il est impératif pour l’école d’accueillir correctement les parents, il est aussi important pour les parents de mieux comprendre la dynamique de l’école et son autonomie face à l’enseignement.
 
DMorissette DSCF5175    
En réponse aux défis de communication, les participantEs ont nommé la possibilité d’avoir unE répondantE unique si un parent à des inquiétudes, d’ouvrir l’école aux parents pour les devoirs ou d’autres activités en classe et d’organiser des événements accueillant les parents au sein même de l’école ou dans la cour. Il a aussi été proposé de former des comités de parents qui auraient comme mission d’accueillir les nouveaux parents, de répondre à leurs questions et de favoriser l’entraide entre parents. L’idée d’avoir une personne-ressource dans le quartier qui travaillerait à tisser des liens entre l’école, les parents et la communauté a été mentionnée plusieurs fois. Cette solution permettrait aux écoles de communiquer l’information aux parents et aux organismes de manière plus efficace et de mieux répondre aux besoins de la communauté.
Finalement, tous les participants s’entendaient sur les nombreux avantages de la présence des groupes communautaires à l’intérieur des écoles. Cette collaboration permet d’offrir des services dans un environnement connu des élèves et des parents, tout en ayant une plus grande flexibilité. Plusieurs organismes travaillent déjà avec les écoles du quartier, mais plusieurs liens sont encore à créer afin de mieux répondre aux besoins des élèves et de leurs familles.
Et les enfants ? 
À travers un atelier ludique où ils et elles devaient illustrer les liens école-famille-communauté sur une carte du quartier, les élèves participant à la soirée ont aussi eu l’occasion de mettre la main à la pâte. De leurs discussions est ressorti un désir d’avoir leurs parents plus présents à l’école pour venir aider en classe, raconter des histoires, manger et jouer avec leurs enfants. Répondant à la question : Si j’étais chef du quartier, et que j’avais l’argent et l’autorisation de faire des changements…, les enfants ont priorisé le financement des écoles et des groupes communautaires. L’éducation à l’environnement, l’accès à des espaces publics extérieurs tels des piscines et l’investissement dans la structure et le matériel des écoles étaient les trois priorités des enfants.
 
DMorissette DSCF5201
 
Après avoir partagé en grand groupe ce qui était ressorti des tablées et de l’atelier des enfants, il était évident qu’il fallait donner suite à ce bel effort collectif. C’est pourquoi le Comité de parents de 200 portes HM se penchera sur les résultats de cette soirée afin de poursuivre les discussions à ce niveau. Pour faire honneur au travail des enfants participants, il a aussi été proposé d’organiser un Forum des enfants d’Hochelaga-Maisonneuve, qui impliquerait toutes les écoles du quartier. La Soirée réseautage du Comité de parents a créé une belle effervescence. Ils et elles sont contentEs de pouvoir compter sur le désir d’implication des 52 participantEs de cette soirée.
 
Restez aux aguets pour la suite! 
Pour en savoir plus, consultez le bilan en cliquant ici!
 
Mélodie Chouinard, agente de liaison 0-17 ans pour le projet 200 portes HM

Nous joindre
La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve
1691, boul Pie IX, local 406
Montréal, Qc
Tél : 514 523-5395 p.205/206
www.ltqhm.org

Crédit photo : Mélanie Dusseault photographe / LTQHM