L'allaitement, une révolution alimentaire?

Que les jeunes mamans se rassurent, il ne faut pas totalement revoir son mode d'alimentation au moment de donner le sein.

L'arrivée d'un enfant apporte son lot de bouleversements. Entre le rythme des nuits et l'émerveillement de voir son bébé évoluer jour après jour, les mamans doivent appréhender un nouveau mécanisme de leur corps : l'allaitement. Et les questions arrivent très vite. Faut-il manger plus ? Existe-t-il des aliments meilleurs que d'autres pour moi et mon nourrisson ? Faut-il en proscrire certains ? Quels sont les éléments qui peuvent passer dans le lait avec lequel je vais nourrir mon bébé ? Beaucoup de choses se bousculent dans la tête des femmes qui accueillent un bébé... Et pourtant, contrairement aux idées reçues, il n'est pas question de bouleverser ses habitudes alimentaires.

Il ne faut premièrement pas augmenter drastiquement la quantité de nourriture avalée chaque jour. Dans son livre « L'Allaitement », la docteure française Marie Thirion explique que le corps, s'il a bel et bien besoin de plus d'énergie, n'en a pas pour autant besoin de beaucoup plus de nourriture. La raison ? Il est intelligent et utilise mieux les ressources qui lui sont données qu'en temps « normal ». La seule recommandation à suivre est de manger quand on a faim. Dans le même ordre d'idée, il n'est pas nécessaire de boire plus d'eau que d'habitude durant cette période. En somme, écoutez-vous !

Le corps possède également un vivier plus large d'éléments dans lesquels puiser suite à la prise de poids pendant la grossesse. C'est pourquoi il est (vivement) déconseillé de suivre un régime lorsqu'on est enceinte ou lors de la période d'allaitement. « Ces comportements peuvent réduire la quantité de lait », explique le site de l'Hôpital pour enfants de Montréal. « Dans la plupart des cas d'amaigrissement trop rapide, l'alimentation et la santé générale de la mère sont compromises », ajoute l'équipe médicale. Attention donc à ne pas jouer avec le feu en ces moments cruciaux.

 

4534

 

Des aliments créateurs de lait ?

Un autre mythe qui s'inscrit autour de l'allaitement maternel est que la consommation de certains aliments tend à développer la production de lait. Or, aucune étude scientifique n'a jusqu'ici prouvé que manger tel ou tel type de nourriture permet à la mère de produire plus de lait pour son petit. Tout au plus s'agit-il de croyances parfois ancestrales, mais loin d'être vérifiées de façon empirique. Toutefois, on recommande aux mamans véganes de consommer un supplément de vitamine B12 et des aliments riches en protéines, fer, calcium et vitamine D. Mais ces conseils prévalent parfois également en dehors de ces périodes spécifiques.

En réalité, il n'y a pas de règle précise en matière de nutrition (y compris pour les poissons), tant que celle-ci est équilibrée, variée, pas trop sucrée ou grasse, et que les repas sont pris à horaires réguliers. On recommande malgré tout les aliments bios, pour lesquels un nombre limité voire aucun pesticide n'a été utilisé. En effet, ces produits passent dans le lait et sont donc ingurgités par les bébés lors des tétées. La collation idéale ? Du yogourt, des fruits, des légumes, des céréales complètes, etc.

 

Gare à la caféine

S'il n'est nul besoin de revoir son alimentation de fond en comble, il convient cependant de faire attention à certaines choses. Ainsi, les boissons du style coca-cola ou encore le café, le chocolat chaud et le thé devront être consommées avec modération (jusqu'à deux tasses par jour maximum), car la caféine qu'elles contiennent sera également « bue » par l'enfant. Dans le cas des sodas, rien à voir avec le gaz que ceux-ci renferment. Quant aux boissons énergisantes, elles sont déconseillées, car outre la caféine, elles recèlent de substances nocives pour un nouveau-né.

Les seules vraies interdictions concernent l'alcool et le tabac, qui peuvent impacter la santé de votre bébé (notamment au niveau du cerveau). Celui-ci peut également devenir plus irritable à cause de la nicotine.

Au final, le mieux est encore de ne pas se prendre la tête, de s'écouter et surtout de profiter au maximum de ces instants privilégiés avec votre petit bout.

Nous joindre
La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve
1691, boul Pie IX, local 406
Montréal, Qc
Tél : 514 523-5395 p.205/206
www.ltqhm.org

Crédit photo : Mélanie Dusseault photographe / LTQHM